Réunion du 22 mai 2018

De Société Coopérative d'Aménagement Numérique Icaunaise
Aller à : navigation, rechercher

Réunion du 22 mai 2018 au B38.

Présents : Fred, Bruno, Yann et Clément (+ Hervé en début de réunion)

Avancées sur la gateway SMS

Hervé a une stabilité de la gateway d'environ 1 semaine. Après ce délais, le daemon gammu a tendance à crasher. Il va faire une adaptation du code de gestion de l'API vers le SI pour redémarrer le gammu ou la gateway complète de façon périodique afin d'éviter d'être dans le noir quand on est en déploiement et qu'on a besoin d'une validation SMS. Affaire à suivre

Émissaires SCANI auprès de la fédération

Suite à l'AG 2018 de la fédération à Justiniac, Bruno expose le projet de modification de la composition du CA fédéral. L'idée est que chaque membre nomme des émissaires qui seront chargés de le représenter au sein du CA de la fédé. Celui-ci ne serait donc plus élu par l'assemblée générale mais composé des émissaires élus au sein de chaque membre.

Le rôle actuel du CA de la fédération est de vérifier la compatibilité des membres existants et de ceux posant candidature avec les chartes et principes régissant la fédération. D'autres fonctions sont susceptibles d'être ajoutées dans le courant de l'année et validées lors de l'AG 2019 qui aura lieu dans le secteur de Bordeaux.

Il faudra prévoir un mail à l'AG de SCANI pour demander si des personnes se portent candidates pour ces fonctions fédérales. Il serait bon que SCANI nomme entre 2 et 4 personnes.

Retour sur l'opération BBQ

Tout s'est globalement assez bien passé jusqu'à présent. Le principe semble plaire aux convives qui s'y sont retrouvés lors des deux premiers qui ont déjà eu lieu. Toute fois, ceux-ci n'ont pas été l'occasion de débats ou d'ateliers organisés (en dehors du coup de main donné au montage du pylône à Sementron). Nous sommes donc pour l'instant passés à côté de l'objectif d'entretien des communautés locales autour de SCANI. Ce qui ne veut pas dire que l'opération était vaine, des gens se sont rencontrés et vont probablement continuer à communiquer ensemble, améliorant donc la cohésion de la coopérative.

Il semble utile de prévoir de poursuivre ces rencontres en les structurant un peu plus autour de trois grands axes :

  • Des rencontres pour simplement "être ensembles" à l'image des deux premiers BBQ
  • Des rencontres autour d'un thème précis avec un débat (typiquement autour des sujets Politiques portés par SCANI, réappropriation du réseau, neutralité, choix technologiques, ...)
  • Des ateliers sur un point précis (mise en place d'un pylône, déploiement optique, modification en profondeur de la distribution dans un secteur, mise en place d'un planning de déploiement sur le terrain, ...)

Ces trois types de temps autour de SCANI peuvent avoir lieu toute l'année, en extérieur comme en intérieur, en petits groupes comme en rassemblements plus larges. Il faudra veiller à ce qu'ils ne soient pas toujours pilotés par les mêmes personnes qui risquent de s'user assez vite si personne ne prends le relais.

Il faut également faire en sorte de communiquer bien en amont de ces moments pour associer plus de membres aux actions, quitte à perdre en réactivité (exemple typique du problème actuel des arbres sur le secteur d'Andryes qui va être géré en fin de semaine, peut être avec des membres locaux si ceux-ci font le déplacement)

Sur l'échec d'émergence de nouveaux correspondants locaux

La centralisation de l'action SCANI provient en partie de la trop grande rapidité d'action de certains. S'il est légitime de s’atteler à un problème lorsqu'il survient, le fait que ce soit quasi toujours les mêmes qui aillent réparer entraîne un phénomène "client-fournisseur" qui va à l'encontre de ce qui a été pensé lors du démarrage de la coopérative. Un défaut de communication général sur les problèmes lorsqu'ils surviennent et sur la façon employé pour les résoudre est une autre source de ce phénomène.

L'appli android en cours de développement pourrait être l'une des solutions, permettant une communication plus rapide en direction des membres et, surtout, entre les membres eux même. Lors de l'apparition d'un problème, une chatroom temporaire peut être mise en route sur le SI SCANI permettant à ceux qui le souhaitent de remonter les problèmes, à ceux qui peuvent intervenir de communiquer directement ensemble et avec les personnes subissant le problème, etc.

Sur le bilan 2017

Constituer, plusieurs mois après la fin de l'année, un bilan récapitulant une année entière est un travail de longue haleine. Le cru 2017 devrait être produit plus tôt que celui de 2016, pour autant, quelques adaptation simples du SI pourrait permettre, à partir de l'exercice 2018, de dégager rapidement les grands axes d'action effectuées en groupant l'ensemble des tickets actuellement crées au fil de l'eau par les actifs. Restera à effectuer le travail de rédaction qui pourrait, opportunément, être effectué dès la réalisation d'un projet donné.

Cette adaptation peut utiliser les composantes déjà présentes dans le SI pour les appels de capital. Cette fonction n'a pour l'instant été utilisée que pour le déploiement sur Grandchamp mais aurait vocation à se généraliser, y compris sur les grandes opérations qui ne nécessitent pas de capital.

TODO

  • Finir l'alimentation des divers points devant apparaître dans le bilan moral 2017 et faire la rédaction
  • Poursuivre le travail de description du fonctionnement actuel de SCANI entamé avec Clément
  • Écrire le "SCANI idéal" pour en déduire une feuille de route
  • Agir en fonction de la feuille de route