SCANiFi

De Société Coopérative d'Aménagement Numérique Icaunaise
Aller à : navigation, rechercher

SCANiFi est une adaptation du projet "Wifi 2€" lancé il y a plusieurs années qui n'avait pas rencontré le succès escompté principalement à cause du frein d'usage que représentaient les tickets qu'il fallait acheter.

Comment ça marche techniquement ?

Là ou il y a un besoin et que le réseau SCANI est présent et dessert déjà ses membres, nous installons des bornes d'accès wifi ouvertes et publiques. Pas de code ou de coupon, il suffit de sélectionner "SCANiFi" et c'est parti.

Qui paie ?

Les membres de SCANI dans les endroits ou les bornes sont implantées et plus globalement l'ensemble de la coopérative. Le matériel en lui même est généralement financé par les collectivités membres qui souhaitent voir un point ouvert sur leur territoire mais pas obligatoirement. SCANI a financé quelques points sur ses fonds propres.

La mise en route d'un point coûte en moyenne 250 €.

SCANiFi est par ailleurs susceptible de bénéficier du programme WiFi4EU de la commission européenne qui assurera le financement du matériel et son installation. L'abonnement mensuel restant à la charge de la collectivité concernée ou du membre chez qui le point est relié.

Si un point doit être déployé dans un endroit ou le réseau de SCANI n'est pas présent, il faudra qu'un membre (nouveau ou ancien) paie un abonnement.

C'est illimité ?

Tant que la coopérative pourra se le permettre, oui. Bien entendu, si l'usage de certains points venaient à pénaliser nos membres, nous serions dans l'obligation de limiter le débit sur les bornes ou de trouver un autre modèle économique.

Qui est responsable ?

SCANiFi ne consiste pas à partager la connexion des membres de SCANI avec le premier venu. C'est la coopérative elle-même, en tant qu'opérateur déclaré à l'ARCEP, qui fourni l'accès au public sur un réseau (et donc des adresses IP) distinctes de celui que les membres utilisent pour leur connexion. A ce titre, SCANI n'est pas responsable des agissements des utilisateurs mais se doit de conserver un an et, sur demande, de mettre à disposition de la justice, les informations techniques dont elle dispose, à savoir :

  • L'identifiant des appareils connectés au réseau (adresse MAC et nom déclaré par l'utilisateur)
  • Les heures de connexion et de déconnexion
  • Point d'accès sur lequel a eu lieu la connexion

C'est sécurisé ?

Ni plus ni moins qu'un réseau public. De manière générale, il ne faut pas utiliser ce type de réseau pour des échanges ayant vocation a être privés, puisque, par essence, le réseau est public et donc écoutable par n'importe qui étant à porté du point d'accès.

Moi aussi j'en veux ! Je veux aider !

Prenez contact avec SCANI, on verra ce qu'on peut faire ensemble !

C'est où ?

Une petite carte est tenue à jour en temps réel avec les différents points et le nombre de personnes qui y sont connectées en live.

C'est par ici : https://cooperateurs.scani.fr/unifi_map.html ou bien ci dessous

Les points oranges ne sont pas actif en ce moment (ils sont en panne ou bien activés à la demande dans les lieux concernés)