Synthèse du 2017-02-11

De Société Coopérative d'Aménagement Numérique Icaunaise
Aller à : navigation, rechercher

Réunion des actifs du 11 février 2017 à Auxerre

Participants : Bruno, Mathieu, StéphaneG, Christophe, Jérôme, Gwenaël, Thierry, Yann, Pascale, Aymeric, Fred

Il s'est dit énormément de choses ce matin. nous sommes loin d'avoir fait le tour et que, si l'exercice est intéressant et utile, on ne peut pas le réitérer chaque semaine pour faire le tour.

Les choses décidées

(qui doivent être retranscrites dans un règlement intérieur ou autre dénomination, si on veut)

Transparence

On doit s'activer sur la transparence. Pour tout un tas de bonne raison :

  • documentation "interne", aider les nouveaux arrivants à mieux saisir les fonctionnements (techniques, humains, financiers, ...)
  • accompagner les volontaires pour aider dans leur découverte plus en profondeur
  • étayer vis à vis de dehors nos positions en adoptant le comportement qu'on prône, limiter le risque de conflits d'intérêts, ...

Aymeric et Pascale pilote le chantier ayant pour but de mettre en place et de faire évoluer l'outil et l'organisation des infos qui seront dedans, de sorte qu'on se rapproche le plus possible des buts ci-avant.

Vote à l'unanimité des présents, incluant la totalité du CA et du CS.

Conflits d'intérêts

On ne pousse pas à la démission ou on ne vire pas les personnes membres du CA et étant en position de risque de conflits d'intérêt.

On préfère que les personnes constatant d'elle même une position possiblement conflictuelle s'abstiennent de voter, voir de même de débattre, et que dans le cas ou elles ne le font pas d'elle même, les autres se doivent de leur signaler.

Ce point nécessite une précision quant au fait de ne pas voter & ne pas débattre, compte tenu du fait qu'une personne peut avoir à la fois un possible conflit d'intérêt ET un avis pertinent dans le débat concerné. Peut être une abstention de débat mais la possibilité, pour ceux qu'ils l'ont, de solliciter volontairement l'avis de quelqu'un qui s'est abstenu.

Vote à l'unanimité des présents, incluant la totalité du CA et du CS.

La compta

La comptabilité fait l'objet d'un travail entre Gwen, Fred et Bruno à compter du prochain cycle de facturation (début mars, donc).

De la documentation, des CR, et des recommandations d'évolution des outils et méthodes seront produits. L'objectif étant que Bruno se dégage de sa position d'unique connaisseur de la chose, ne serait-ce que pour que si il passe sous un camion ça continue, et surtout pour que d'autres s'approprient la vision financière de la coopérative.

Les choses ayant fait consensus mais n'ayant pas fait l'objet d'une prise de décision formelle

(décisions restant à prendre, donc) :

  • Obligation de bienveillance / bienseance dans l'ensemble des discussions, en live, online, avec ou sans la personne concernée dans la boucle, entre actifs ou avec les membres ou même dehors. Les problèmes de personnes ne doivent pas risquer de compromettre tout ou partie des projets. Chacun a son histoire et son passif, l'autre doit composer avec.
  • Nécessité de réduire DRASTIQUEMENT le flux de mail sur actifs@. Idée globale que le travail soit fait en petits groupes donnant lieu à des points réguliers et synthétiques envoyés à tous. Objectif, donc, un mail par semaine et par grande famille de sujet.

Les choses discutées mais n'ayant pas donné lieu à une prise de décision

(à rediscuter et à approfondir, donc) :

  • L'affectation de rôles et de responsabilités semble inévitable. Il n'y a toute fois pas eu de décision formelle sur ce point.
  • L'accumulation de problématiques techniques sur certaines zones plaide pour ralentir ou stopper temporairement les déploiements pour concentrer la force de travail sur la résolution des problématiques. Par ailleurs, Christophe a soulevé le fait qu'il était peu avenant de continuer à prélever 30 € chez les gens qui ont une connexion non satisfaisante. Il est nécessaire de poursuivre le développement des outils de suivi.
    • Toujours concernant les problèmes, l'idée a émergé de tenter une bascule temporaire, pendant des problèmes, à une facturation en mode prix libre. Celle-ci ne doit pas être une excuse pour ne pas s'intéresser au problème (en mode "baahh, y paient rien, on s'en fout") et il convient de réfléchir à la mise en place de la chose (façon "on sait qu'il y a un soucis récurrent, on desactive les prélèvements, et les gens peuvent les réactiver si ils veulent" ou bien "lorsqu'un problème récurrent est décelé, les personnes concernées ont la possibilité de débrayer tout ou partie des prélèvements", ou autre solution intermédiaire, il faut veiller à l'impact budgétaire de la solution retenue, si on en retient une). Il serait souhaitable que ce genre de principe soit validé par l'AG.
  • Le but de SCANI est de sortir les Icaunais de leur mouroir numérique. On doit continuer, on doit veiller à rester non marchand, on doit se structurer, B4RN est un exemple dont il faut s'inspirer
  • Le plaisir à faire est crucial. S'il semble logique de continuer dans la lancée, de la même façon qu'il ne faut pas perdre le fond non marchand, il faut veiller à retrouver du fun, quitte à faire moins, il vaut mieux faire mieux.
  • La multiplicité des outils et leur non imbrication est nuisible à l'entrée de nouvelles bonnes volontés. Il faut veiller quand même à la sécurité des informations et des connexions en ne cédant pas aux sirènes du SAAS et SSO à tous les étages.
  • La disponibilité d'un lieu, avec une possible permanence, serait de nature à recréer du collectif. Implantation éventuellement possible à l'horizon mai/juin à la maison des services de Seignelay
  • Le travail de terrain gagnerait en efficacité avec une seconde équipe. Pas nécessairement en miroir exact de l'actuelle. La maintenance et les améliorations doivent êtres réparties également.
  • La nouvelle communauté de commune Armance et Serein souhaite engager une reflexion sur l'ensemble de son territoire. SCANI a sa part à prendre en charge dans cette opération. Ce serait l'occasion de formaliser le fonctionnement au jour le jour avec les communes. Peuvent-elles prendre en charge le rôle de "correspondant local" lorsqu'aucun privé ne veut faire le job ?
  • Les compétences et connaissances (technique, humaines et de situation), plus ou moins centralisées aujourd'hui, doivent être diffusées sous forme de modes d'emploi ou de tutos

Les points un brins urgents qui n'ont pas pû être abordés

(ou vraiment pas beaucoup)

  • La consultation ARCEP sur la réorganisation du spectre (en cours d'approfondissement au niveau fédéral
  • AG FFDN (ce sera chez nous, premier weekend de juin)
  • Les règles précises régissant les rémunérations
  • L'identification de possibles candidats au CS